Habas accueil / Agenda et actualités / Les actus / MOUSTIQUE TIGRE

Agenda et actualités

MOUSTIQUE TIGRE

MOUSTIQUE TIGRE
Il est de retour !

En cette période estivale les moustiques font leur réapparition : Le moustique Aedes albopictus (moustique tigre), implanté dans 86 communes landaises à ce jour, fait l'objet d'un plan national de lutte, dans le cadre du dispositif de prévention contre le risque de dissémination de maladies transmissibles par cet insecte vecteur, telles que la dengue, le chikungunya et Zika.



Ce dispositif prévoit désormais que le maire a l’obligation d’agir aux fins de prévenir l’implantation et le développement d’insectes vecteurs sur sa commune.

Si vous pensez avoir vu un moustique tigre, signalez sa présence en mairie et sur le portail www.signalement-moustique.fr

Comment lutter contre le moustique tigre ?

- En supprimant ou vidant tous les endroits et objets pouvant retenir l’eau de pluie pour empêcher le moustique tigre de pondre et de proliférer !

Les articles suivants  du RSD des Landes sont liés particulièrement aux enjeux de prévention et de lutte contre les moustiques :

Art. 12 - Citernes destinées à recueillir l’eau de pluie : « Les citernes destinées à recueillir l’eau de pluie doivent être étanches et protégées des pollutions externes. Elles comportent un dispositif d’aération muni d’un treillage métallique inoxydable en mailles de 1 mm au maximum pour empêcher les insectes et les petits animaux d’y pénétrer (…). »

Art. 29 - Evacuation des eaux pluviales et usées : « Les ouvrages d’évacuation (gouttières, chéneaux, tuyaux de descente) doivent être maintenus en bon état de fonctionnement et d’étanchéité. Ils sont nettoyés autant qu’il est nécessaire et notamment après la chute des feuilles (…). »

Art. 36 - Réserves d’eau non destinées à l’alimentation : « Les réserves d’eau non destinées à l’alimentation, les bassins d’ornements ou d’arrosage, ainsi que tous autres réceptacles, sont vidangés aussi
souvent qu’il est nécessaire, en particulier pour empêcher la prolifération des insectes (…). »

Art. 37 - Entretien des plantations : « Les plantations sont entretenues de manière à ne pas laisser proliférer des insectes et leurs larves au point qu’ils puissent constituer une gêne ou une cause d’insalubrité  (…). »

Art. 84 – Elimination des déchets : « Tout dépôt sauvage d’ordures ou de détritus de quelque nature que ce soit ainsi que toute décharge brute d’ordures ménagères sont interdits (…). »

Art. 85 – Elimination des déchets encombrants d’origine ménagère : « L’abandon sur la voie publique ou tout autre lieu des déchets encombrants est interdit. »

Art. 121 – Insectes : « Les bassins d’ornement et d’arrosage, vases, auges pour animaux et récipients divers doivent être vidés complètement et nettoyés une fois par semaine au moins. Les bassins de relais des eaux autres que les eaux potables doivent être recouverts. Les citernes doivent être séparées du tuyau de chute par un siphon ; le tuyau d’aération doit être muni d’une toile métallique inoxydable (…). Les pièces d’eau telles que les mares, fosses à eau, voisines des habitations sont l’objet de mesures larvicides régulières, telles que désherbage, destruction par poissons, épandage de produits larvicides agréés (…). »

Fausse bonne idée n°1 !

« J’ai, dans mon jardin des buissons infestés de moustiques, je suis sûr qu’il y a plein de larves, je ferais mieux de les couper !… »

FAUX !! Les buissons ne sont que des « zones de repos » des moustiques tigres. Comme nous, ils apprécient leur fraîcheur. Les couper ne ferait pas disparaître le moustique qui continuera à se reproduire dans le moindre petit contenant d’eau stagnante. Pour faire la chasse aux moustiques tigres, une seule solution : découvrir les endroits où il pond ses larves et les supprimer.

Fausse bonne idée n°2 !

« On n’en peut plus de tous ces moustiques, une bonne opération de démoustication règlerait notre problème ! »

FAUX !! Une opération de démoustication tuerait les moustiques qui volent à un instant T, mais le répit ne sera que de quelques jours : de nouveaux moustiques naîtront des larves, à l’abri dans leurs réserves d’eaux stagnantes. Le problème ne peut se régler qu’à la source : supprimer ou vider régulièrement les potentiels lieux de ponte des moustiques !
Les opérations de démoustication ne sont engagées que lorsqu’il existe un risque sanitaire de contamination : si une personne revient en métropole avec un virus transmissible par le moustique tigre (Dengue, Chikungunia, ou Zika), sa zone d’habitation sera traitée pour éviter que le virus soit transmis.

Pour tout complément d'information : cliquez sur le site de l'ARS : ARS MoustiqueTigre

Téléchargez le dépliant d'information et de prévention dans la lutte contre la propagation du Moustique Tigre :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Plan du site

Découvrir Habas

Vie municipale

Mairie

Agenda et actualités

Vie associative

Jeunesse

Vie pratique

Publications légales